Archive

Archive for the ‘De l'art délicat de la concision’ Category

Coupure de pluie

juin 8, 2011 1 commentaire

Orage d’été, pluie qui apaise les ardeurs d’un soleil qui assène comme un boxeur des coups de langueur et d’indolence

Alouette, gentille alouette

septembre 25, 2010 1 commentaire

Je te plume l’innocence, cette confiance que tu m’as accordée en te posant à mes cotés. Avec les ailes nues sauras tu t’envoler?

Et s’il ne restait plus que nous

Une histoire qui dirait la tache malicieuse sur ta chemise, la bouteille de vin deja presque finie, ne pas parler trop fort, dehors le monde dort. Qui sait s’il existe encore, à part nous maintenant.

Le combat final

Que sonne l’adieu aux armes dans la vallée des peurs non bravées. Meme si ma garde pleure, elle ne se rendra jamais.

Entre dans la ronde

Pleine de jambes et de fierté tu marches sous d’autres regards, toi petit bout de femme qui passe l’immense porte de la pleine conscience du monde.

Comme une bulle

mai 18, 2010 2 commentaires

Pouvoir dire a quelqu’un qu’on l’aime sans que l’après n’en soit changé. Etre presque le meme, juste un peu plus léger, d’un soupçon déchargé, une bulle qui s’envole éclatante pour se libérer du poids du secret.

Attention aux yeux

mai 17, 2010 1 commentaire

Je vois beaucoup de monde, mais il n’y a que quelques uns sur qui je porte un certain regard